Garde d’enfants

Au Luxembourg, faire garder ses enfants pendant la journée, relève souvent du parcours du combattant, non seulement pour les résidents luxembourgeois mais également pour les frontaliers. Les délais pour trouver une crèche ou une garderie sont très longs, les demandes nombreuses et les places chères. Il n’est pas toujours évident de trouver un établissement qui réponde aux attentes des parents, tant au niveau des horaires, des langues qui y sont véhiculées, que des moyens de paiement.

Nous vous conseillons également de commencer votre recherche très tôt et de visiter plusieurs infrastructures. Lors des visites, imprégnez-vous de l’ambiance, regardez ce que les enfants font. L’agrément ministériel est-il visiblement affiché ? Selon vos perceptions, la structure répond-elle aux normes de salubrité, d’hygiène et de sécurité ?

Demandez une copie du règlement intérieur et le concept pédagogique, un exemple de planning journalier et le menu de la semaine. Demandez les heures d’ouverture ainsi que les congés annuels. Que se passe-t-il en cas d’absence de votre enfant pour cause de maladie,… ? En cas de questions, n’hésitez pas à demander des explications. Depuis l’introduction des ‘chèques-service accueil’ (voir ci-dessous) les crèches et autres infrastructures ont connu une demande accrue des parents pour la garde de leur enfant. Il est donc important de réserver une place dans l’établissement de votre choix le plus vite possible (même avant le troisième mois de grossesse).

Créche

Est à considérer comme crèche (0-4ans) tout service qui a pour objet l’accueil et la prise en charge éducative sans hébergement d’enfants âgés de moins de quatre ans, non encore scolarisés dans des infrastructures professionnelles. Au Luxembourg il existe deux types de crèches : les crèches conventionnées par l’état et les crèches agréées non conventionnées par l’état (crèches privées). Il est donc important de bien faire son choix, surtout en étant non-résident, car les prix, les horaires et les démarches ne sont pas les mêmes. Sur le site du Ministère de la Famille et de l’Intégration www.mfi.public.lu vous trouverez la liste des organismes agréés. Certaines sociétés mettent à disposition une crèche pour leurs employés. Renseignezvous auprès du département des ressources humaines de votre employeur.

Garderie

Par ‘garderie’ on entend tout service qui a pour objet l’accueil spontané et l’encadrement sans hébergement d’enfants âgés de moins de 8 ans dans des infrastructures professionnelles et ce pendant moins de 16 heures par semaine par enfant. Sur le site du Ministère de la Famille et de l’Intégration www.mfi.public.lu vous trouverez la liste des organismes agréés.

Maison Relais pour Enfants

‘Maison relais pour enfants’ désigne le nouveau concept de la prise en charge des enfants en dehors des heures de classe et se distingue par une grande flexibilité de l’offre. Sur le site du Ministère de la Famille et de l’Intégration www.mfi.public.lu vous trouverez la liste des organismes agréés.

The Assistant(e) Parental(e)

Cette personne accueille à son domicile ou au domicile des parents un ou plusieurs enfants contre rémunération. Cette personne doit au préalable obtenir un agrément délivré par le Ministère de la Famille et de l’Intégration. Une formation de base de 120 heures est obligatoire si le candidat à l’agrément n’a pas de qualification ou d’expérience dans le domaine social, de l’enfance ou de la santé. De plus, cette personne devra suivre chaque année une formation continue ou des supervisions de 20 heures. L’activité d’assistance parentale est réglée par la loi du 30 septembre 2007. Cette loi a impliqué la création de l’agence Dageselteren. Elle se définit comme un lieu de formation, d’information et d’orientations destinées aux assistants parentaux, aux candidat(e) s à l’agrément, aux parents et futurs parents, aux enfants et aux institutions médico-sociales. Elle a pour objectif d’améliorer l’accueil familial et de favoriser la conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle. Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.dageselteren.lu.

La Nounou

Si vous optez pour une nounou, votre enfant sera élevé à votre domicile par une dame qui le garde durant la journée. L’avantage réside dans le fait que l’enfant garde ses repères, n’est pas bousculé pour être amené à une infrastructure extérieure et que souvent la dame peut s’occuper de certaines tâches ménagères ou même baigner votre enfant avant votre retour du travail. Un réel luxe pour vous. Le désavantage est dans le fait que votre enfant n’a pas d’interaction avec d’autres enfants et peut être assez ‘isolé’.

Fille au Pair

La loi du 18 février 2013 règle l’accueil d’un jeune au pair, âgé entre 18 et 30 ans et venant de l’étranger au sein d’une famille au Luxembourg. Afin d’éviter les abus de toutes sortes, la loi encadre de manière très précise l’accueil au pair, en définissant les droits et devoirs qui incombent aux familles d’accueil comme aux jeunes au pair. Les dispositions du Code de travail ne s’appliquent pas à l’accueil au pair. Le but principal de ce séjour au pair est l’échange culturel. Pour le jeune au pair c’est une expérience enrichissante et la possibilité de perfectionner ses connaissances linguistiques et culturelles. Il est logé et nourri au sein de sa famille d’accueil, qui lui offre des formations linguistiques et la participation à des activités culturelles. Pour la famille, c’est l’opportunité d’accueillir un jeune étranger au sein de la famille pour une durée déterminée. Bien que la participation du jeune aux tâches familiales ne soit pas le but principal du séjour, la famille bénéficie de l’appui du jeune dans l’encadrement de ses jeunes enfants et lors de légères tâches ménagères. La famille d’accueil doit remplir les 3 conditions suivantes:
1. Compter parmi ses membres au moins un enfant âgé de moins de 13 ans au début de la période de séjour du jeune au pair ;

2. Pour les enfants qui n’ont pas encore atteint l’âge de 6 ans, rapporter la preuve que leur accueil de jour a été prévu pour la durée de l’accueil du jeune au pair ;

3. Produire un extrait du casier judiciaire datant de moins de 3 mois pour tous ses membres majeurs au début de la période de séjour du jeune au pair prouvant que les conditions de moralité sont remplies. La famille doit être consciente que la participation journalière du jeune au pair aux tâches familiales courantes ne peut être le but principal du séjour. Elle ne peut pas dépasser 5 heures par jour en moyenne sur une période d’une semaine. La durée hebdomadaire ne peut pas dépasser 30 heures en moyenne sur une période d’un mois ou de 4 semaines.

Afin de répondre aux dispositions légales, la famille qui désire accueillir un jeune en tant qu’au-pair entame les démarches suivantes :

– Recherche d’un jeune qui remplit les conditions pour devenir au pair au Luxembourg ;

– Conclusion d’une convention d’accueil au pair avec le jeune ;

– Introduction d’une demande d’agrément auprès du ministre ayant la Jeunesse dans ses attributions sur un formulaire préétabli accompagnée de toutes les pièces justificatives.